Central Station

Central Station

Central Station

 

 

 

Présentations Réservées Aux Elèves de la Formation:

Erreur du père : quête d’individuation de la fille

Dimanche 20 janvier 2013, 9h30-13h :  “La Belle et la Bête”  avec projection du film de Jean Cocteau.
Dimanche 24 février 2013, 9h30-13h :  “Peau D’Âne”
Dimanche 24 Mars 2013, 9h30-13h: “La jeune fille sans mains”

Dans les contes de fée « La Belle et la Bête », « Peau d’Âne » et « La jeune fille sans mains », le père commet une erreur cruciale, erreur qui a des conséquences importantes sur la destinée de sa fille.

Dans « La Belle et la Bête », le père s’égare dans la forêt. Il aperçoit soudain une demeure qui semble inhabitée où il entre, mais c’est le château de la Bête. Voulant faire plaisir à Belle, sa fille, le père cueille une rose. Cette rose est ce que la Bête a de plus cher au monde. En échange de la liberté du père, la Bête exige que Belle vienne vivre avec elle.

Dans « Peau d’Âne », le père veut épouser sa fille. Désespérée, elle s’échappe, cachée sous la peau de l’âne du château.

Dans « La jeune fille sans mains », le père est un pauvre meunier sans ressources. Le diable lui propose la richesse et en échange, le père doit lui donner ce qui se trouve derrière le moulin. Le père pense qu’il s’agit du pommier et accepte. Mais c’est la fille du meunier qui se trouve derrière le moulin.

Il est intéressant de constater que, dans ces trois contes, l’erreur du père est l’élément déclencheur de la quête d’Individuation de la jeune fille. Elle doit partir et affronter un destin bien différent de celui qu’elle avait imaginé.
Chaque séminaire est consacré à l’analyse d’un conte et à ses différentes adaptations au cinéma, dans la littérature et dans l’art pictural.